American Sniper

american sniperLe dernier film de Clint Eastwook vient télescoper l’actualité, pourtant son sujet concerne l’intervention américaine en Irak après les attentats du 11 septembre 2001, il y a plus de 10 ans. Depuis les américains se sont retirés, laissant leur matériel à l’armée irakienne qui le perdra au profit de Daesh avec les conséquences que l’on voit aujourd’hui. Film d’actualité car il montre une guerre moderne avec du matériel, des lieux et des protagonistes qui n’ont vraisemblablement pas beaucoup changé en 10 ans. Et pourtant ce film n’est pas novateur, tant par l’entraînement qui rappelle Full métal Jacket de Kubrick, même si cette séquence dure moins longtemps, que par le duel entre les deux snipers déjà illustré par le film Stalingrad, que l’incompréhension de la population américaine par rapport à une intervention américaine extérieure illustrée par le film « né un 4 juillet » où l’ancien héros du Vietnam devient un des opposants les plus farouches à cette guerre. Dans American Sniper, le héros prétend protéger sa famille et son pays en allant se battre en Irak, mais il fait face aux doutes de sa famille et finira assassiné par un ancien combattant. La description de cette Amérique, ce cow-boy qui ne pense qu’à mettre la main aux fesses de sa femme, qui boit des bières et dont la seule culture religieuse semble être cette Bible qu’il n’ouvre jamais, paraît quelque peu caricaturale, même si cette histoire est autobiographique. Mais on a du mal à croire, que les contingents de SEALs et de Marines ne sont constitués que de cow-boys.
Télescopage de l’actualité, car là où il était permis de se poser des questions sur l’utilité et même la légitimité de cette intervention américaine, aujourd’hui ces questions ne se posent plus, et il faut un instant pour comprendre que ce qu’on voit à l’écran n’est malheureusement pas l’actualité : les américains ne sont pas présents au sol pour se battre contre les islamistes.

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=208041.html